NOS EXPOSITIONS

Legato

Du 21 octobre 2016 au 13 novembre 2016

Sa recherche picturale questionne et explore la transformation physique et mentale que l’être humain vit au quotidien. Comment réagissent nos corps à l’émotion et l’énergie environnante? Comment expriment-ils l’empathie, le courage, le désir? Par quels rythmes et formes le va-et-vient des épreuves humaines, des prises de conscience ou des échanges interpersonnels sculpte-t-il notre chair, nos organes vitaux, notre cerveau?  

À l’affût d’un équilibre dans les rapports de force entre abstraction et figuration, Hélène La Haye utilise l’acrylique et ses médiums dans une gestuelle portée par le rythme et la musique. Ces mouvements lui permettent de développer des textures pour rendre visibles les champs magnétiques créés par les relations humaines. Pour camper les personnages l’artiste s’inspire d’œuvres de la Renaissance italienne et du Baroque comme Les Tricheurs de Caravage (1595) ou La Capture du Christ (1605) dont les sujets universels sont toujours d’actualité. 

Malgré un propos dénonciateur sur l’aveuglement face à soi-même, l’hypocrisie en général et l’abus de confiance – parfois avec une pointe de féminisme-  sa peinture se pose comme une médiation mettant en lumière la complexité énergétique que vit l’humain autant dans son intériorité qu’à travers ce qui l’entoure.

 Un sujet fréquent abordé dans son travail est la tension entre l’authenticité et la vie dénaturée. Ce thème universel se manifeste différemment pour chacun de nous : manque de lucidité face à soi-même, hypocrisie, abus de confiance, tricherie. Les êtres humains que l’artiste peint évoluent dans des microclimats chargés de sens démontrant que la condition humaine est un état complexe, interconnecté et provisoire dont les expériences multiples révèlent une essence commune potentiellement génératrice de solidarité.