Actualités

L’artiste Marie-Aline Lemay en quatre questions

Le 27 février 2018
Marie-Aline Lemay

L’artiste Marie-Aline Lemay présente ses œuvres chez art[o] dans le cadre de son exposition intitulée « Liberté ». Vous pourrez admirer ses toiles jusqu’au 8 avril prochain. 

De quoi vous êtes-vous inspirée pour définir le thème des œuvres qui composent « Liberté » ?

Marie-Aline Lemay : Le thème LIBERTÉ fait référence à la façon que j’ai choisi d’aborder mes tableaux. Ma peinture est immédiate, elle n’est porteuse d’aucun message. C’est une peinture instinctive et viscérale.

Vous avez un beau parcours dans le domaine de la gravure. Qu’est-ce qui vous a amenée à explorer l’acrylique ?

M-A L. : Il y a quatre ans, j’ai reçu une toile, de l’acrylique et des pinceaux en cadeau. Chose curieuse, je n’avais pas l’audace de m’y attaquer. Quand enfin j’ai osé, j’y ai immédiatement pris goût.

Que retrouvez-vous dans le médium de la peinture que vous ne retrouvez pas dans la pratique de la gravure ?

M-A L. : La différence entre la gravure et la peinture est énorme. La gravure en relief exige de nombreuses étapes et beaucoup de précision. Il me faut décomposer l’image que j’ai en tête en séquences. Lorsque je grave, je n’ai pas droit à l’erreur. Le morceau de bois enlevé ne se remet pas.  Physiquement c’est aussi beaucoup plus exigeant. En peinture, c’est plus souple. C’est un peu l’inverse de la gravure. J’aborde l’entièreté de la toile d’une façon complètement libre, préférant me laisser surprendre et absorber par l’application, de façon aléatoire, de taches de couleurs et de ce qui émerge de la toile. La structure se précise en cours de route.

Quelles émotions aimeriez-vous que vos toiles suscitent chez les gens qui visiteront votre exposition ?

M-A L. : C’est difficile à répondre, car chaque personne fait une lecture différente du tableau et c’est ce que je trouve intéressant. J’espère juste que mes tableaux suscitent des moments d’apaisement et de bonheur.

Pour assister au vernissage de l’exposition « Liberté » de Marie-Aline Lemay, soyez chez art[o] le vendredi 2 mars prochain à 17 h.