Actualités

À la découverte de l'artiste Jessica-Sophie Lessard

Le 19 avril 2018
29339562_846532582198006_2158418677685288960_n

Jessica-Sophie Lessard présente son exposition Mémoires de mouvements spontanés : l’émergence d’une poésie dont le vernissage a lieu le 25 avril prochain à 17 h au Salon Rouge de la Bibliothèque de Saint-Luc. Incursion au cœur de ce qui nourrie l’artiste. 

1.       Dans votre exposition présentée au Salon Rouge, quelle est la toile qui vous représente le plus et pourquoi ?

Je dirais que la toile qui me représente le plus est « Ici et ailleurs ». Tout d’abord, le titre de cette toile me décrit assez bien. Je suis une personne qui sait apprécier les petites choses qui composent le quotidien. Je sais apprécier le moment présent à chaque fois que j’aperçois un arbre magnifique, que je sens le vent sur mon visage ou que je vois les étoiles. Je suis aussi souvent « ailleurs », car j’adore voyager et j’aime imaginer mes prochaines aventures. Je ne suis pas lunatique, mais je suis une rêveuse. On retrouve dans cette œuvre un côté plus sombre, qui représente la nuit et ce qui est caché. Je suis une personne qui réfléchit beaucoup et qui a tenté de disséquer son inconscient à travers les années afin de toujours mieux comprendre ce qui m’anime. Je crois fermement qu’il est nécessaire de regarder son ombre en pleine face afin que notre lumière puisse resplendir. Cette tendance à vouloir comprendre pour mieux m’épanouir est bien représentée par les papillons, symbole par excellence de la transformation ! Ce côté plus sérieux est heureusement compensé par un côté plus lumineux ! Effectivement, je suis une femme qui aime rire et m’amuser.  Je suis une optimiste qui a la certitude que la vie est bonne, généreuse et belle !

2.       L’exposition Mémoires de mouvements spontanés : l’émergence d’une poésie réunit des œuvres particulièrement colorées. Privilégiez-vous une couleur en particulier ? Si oui, laquelle et pourquoi ?

J’aime peindre avec toutes sortes de couleurs, mais j’ai une petite préférence pour les couleurs froides, le bleu en particulier. Ce sont des couleurs calmes et apaisantes.

3.       Qu’est-ce que le processus de création d’une toile vous apporte au niveau de votre bien-être personnel ?

C’est difficile à dire ! En fait, j’ai remarqué qu’après avoir peint, je me sens calme et détendue, avec un sentiment de joie. Je dis bien sentiment, car ce n’est pas une émotion de joie intense, mais comme une joie en arrière-plan… Par contre, il est nécessaire pour moi de me sentir relativement bien pour être en mesure de peindre. J’ai déjà tenté de peindre alors que je me sentais stressée ou préoccupée, et croyez-moi rien de bon ne se passe sur le canevas ! Mais en règle générale, le processus de création d’une toile se passe en 3 étapes. Au début, je me sens inspirée, confiante et prête à créer mon œuvre. Vient ensuite une phase plus difficile. Il y a toujours une étape où l’œuvre ne ressemble à rien de très concluant. À ce moment, je me questionne sur mon talent, je pense à abandonner tout ça et je me sens découragée. Finalement, ça se termine toujours par un sentiment de fierté, de bien-être et de satisfaction.

4.       Quelle émotion vous inspire davantage lorsque vient le temps de peindre ?

Ce sont les sentiments de gratitude, de joie et d’amour qui m’inspirent davantage quand vient le temps de peindre. Comme je l’ai dit plus tôt, les sentiments plus négatifs ne m’apportent aucune inspiration.

5.       Un pourcentage de la vente de vos œuvres est remis à divers organismes. Pourquoi cette implication est importante pour vous ?

C’est important pour moi car nous faisons tous partie d’une communauté et si par ce petit geste je peux faire en sorte que le monde soit un endroit meilleur où vivre, et bien je le fais ! Plusieurs personnes travaillent pour ces organismes, bien souvent de façon bénévole et j’admire leur dévouement. Il est plus difficile pour moi de consacrer du temps à des organismes, mais je crois que chaque don qu’ils reçoivent leur est nécessaire alors je tiens à faire ma part au moins de cette manière.

Pour découvrir les œuvres de Jessica-Sophie Lessard, il suffit de visiter son exposition, présentée jusqu’au 11 juin 2018.